Flint

Consommer local est-il si bon pour la planète ?

Consommer local est-il si bon pour la planète ?

Dans sa mission pour t’aider à découvrir de nouvelles sources d’information et de nouvelles voix, Flint a décidé de donner la parole à des experts, dans leur domaine respectif : environnement, technologie, histoire, sociologie. Ces articles sont une mise en page de threads, des séries de tweets publiés sur Twitter. Nous avons sélectionné ces textes pour l’éclairage précis et parfois méconnu qu’ils apportent sur des problématiques d’actualité.

💡 Pourquoi lire cette analyse ? La pandémie a bouleversé nos habitudes alimentaires, les produits locaux étant de plus en plus privilégiés par les Français (L’Express €). Mais est-ce qu’en consommant des produits locaux, on est assuré de faire un bon geste pour la planète ? Cette analyse permet d’étayer son esprit critique sur ces nouvelles pratiques, et de se poser les bonnes questions… y compris quand tu fais tes courses.  

✍️ L’auteur : Serge Zaka est chercheur en agroclimatologie à l’Intelligence Technology Knowledge (ITK), entreprise d’innovation agronomique spécialisée dans le développement de solutions technologiques au service de la sécurité alimentaire dans le monde.

Retrouvez ce fil sur Twitter au bout de ce lien ou découvrez-le ci-dessous sous forme d’article.

Le fil :

♻️ Aujourd’hui, je m’attaque au mythe ultime : « MANGER LOCAL EST BON POUR LA PLANÈTE ». Et bah, NON. C’est pas si simple que cela ! Et cela ne sort pas de mon chapeau ! Il y a de TRÈS nombreuses études scientifiques SOLIDES qui le prouvent !

Pour toute la suite du thread, je me suis basé sur la plus grande méta-analyse du genre disponible sur Science. Elle est basée sur l’étude de 38 000 fermes à travers le globe pour 40 types de productions. Je ne peux pas faire mieux pour vous convaincre !

🥔 Commençons par les aliments que nous consommons le plus (riches en amidon). 
Le transport ne représente que 10%, c’est surtout LA PRODUCTION (travail du sol, fertilisants, équipements, etc) qui émettent le plus de gaz à effet de serre !
Et… le GASPILLAGE représente 20% ! 

🥩 Passons à la viande. Et là, clairement, c’est la PRODUCTION en elle-même qui émet des gaz à effet de serre (fermentation et CH4, le méthane).
Par exemple, si vous achetez un steak australien élevé en pâture, il y a de grande chance qu’il soit moins polluant qu’en stabule de l’Europe de l’Est. 

🌴 Les huiles maintenant. Et sans surprise, le LAND-USE (déforestation) et la PRODUCTION sont dominants. Mais… on retrouve le packaging (plastique !). Le transport est encore relargué à la dernière place. 

🥦 Passons aux fruits/légumes/sucres. C’est plus réparti : PRODUCTION et TRANSPORT en tête ! Et oui, nos fruits/légumes sont généralement importés de loin avec réfrigération.
Sur ce point, manger local est bénéfique pour le climat, à condition d’être regardant sur la production.

🍫 Je finis avec les STARS de la mondialisation : le café et le chocolat. Le transport est inexistant ! La majorité des gaz à effet de serre sont émis par la déforestation, la production, les pertes (gaspillage, etc) et… les capsules !
Votre café pollue plus par la déforestation que par son transport…

Vous l’avez compris :

« Acheter local = meilleur pour le climat » n’est valable que pour les fruits et légumes. Bah… sauf que les bananes, on ne peut pas les produire en France métropolitaine…

Je vous apporte quand même quelques solutions histoire de pas déprimer ! 

🍽️ Pour réduire les émissions de son assiettes, il faut regarder sa COMPOSITION plutôt que sa PROVENANCE :

– réduire/mieux consommer la viande
– consommer de saison (éviter les serres chauffées au fioul) mais ça aussi ce n’est pas si simple…
– moins gaspiller !!!! (à lire ici mon thread sur l’ampleur de la pollution du gaspillage alimentaire) 

🚜 Il faut également regarder LE MODE DE PRODUCTION plutôt que la provenance :

– favoriser l’agriculture dont le sol stocke du carbone,
– favoriser le pâturage (ça tombe bien, en France c’est majoritaire !),
– ne pas favoriser l’extensif ayant trop d’emprise sur les sols agricoles.

Mais alors, ça sert à quoi de consommer local ?

→ moins de perte de goût des aliments dans les transports (qui sont la première cause de perte de goût).
→ c’est un tissu social/économique et cela apporte des connaissances sur le mode de production
→ cette pratique possède des qualités reconnues et est en lien avec les terroirs (AOC)

Merci de m’avoir lu ! 🙂

Pour aller plus loin :

– Notre newskit sur les labels alimentaires et leur valeur informationnelle

And while you're here, don't forget: to keep Flint, a company with a mission, alive and independent,spread the word! Share this article, for example, if you liked it. And if you know a company that needs to save time and open the minds of its employees in its information watch, without stress and without infobesity, let them discover Flint Business! Referrals are our main source of revenue.
Thank you, thank you!



To read also...

Infolique toi-même


Quelles tensions apparaissent dans les projets scolaires impliquant des scientifiques ?


Les biais du cerveau : le biais de confirmation


To read also...

Infolique toi-même

Infolique toi-même

Avatar benoit

By

 

Benoit Raphaël

Quelles tensions apparaissent dans les projets scolaires impliquant des scientifiques ?

Quelles tensions apparaissent dans les projets scolaires impliquant des scientifiques ?

Tdr9jjv5 400x400 s6mqkkkeyu6.jpg?ik sdk version=javascript 1.4

By

 

Charlotte Barbier

Les biais du cerveau : le biais de confirmation

Les biais du cerveau : le biais de confirmation

Img 6014 a flis5ekg

By

 

Tanguy Oudoire

Flint