Comment repérer un faux compte sur Twitter

Comment repérer un faux compte sur Twitter

Dans sa mission pour t’aider à découvrir de nouvelles sources d’information et de nouvelles voix, Flint a décidé de donner la parole à des experts, dans leur domaine respectif : environnement, technologie, histoire, sociologie. Ces articles sont une mise en page de threads, des séries de tweets publiés sur Twitter. Nous avons sélectionné ces textes pour l’éclairage précis et parfois méconnu qu’ils apportent sur des problématiques d’actualité.

💡 Pourquoi lire cette analyse ? Chez Flint, on te parle souvent des réseaux sociaux, de leurs problèmes de modération (cf notre série en cours). En juin, on t’expliquait aussi les tenants et aboutissants de l’astroturfing, cette technique qui consiste à faire croire qu’une publication a eu beaucoup plus de succès que dans la réalité. Se doter d’outils pour reconnaître les manipulations de manière très pragmatique, comme le permet ce fil, est donc une manière supplémentaire de s’armer face aux aléas de l’information partagée sur les réseaux.

✍️ L’auteur : Victor Baissait est webdesigner et développeur. Sur Twitter, il donne fréquemment des conseils pour s’armer face aux arnaques en ligne (faux sites web, manipulation de l’information, etc).

Retrouvez ce fil sur Twitter au bout de ce lien ou découvrez-le ci-dessous sous forme d’article.

Le fil :

Comment repérer un faux compte sur Twitter, que ce soit un faux militant (comme dans le cas des faux comptes « woke » rapporté mi-novembre par France Inter, ndlr) ou autre chose ? Faisons le tour de la question, sachant que certains éléments que j’explique ici peuvent aussi s’appliquer sur d’autres réseaux sociaux.

En résumé, voici ce qu’il faut regarder pour se faire un avis :
– La photo de profil, les photos postées
– La date à laquelle la personne a rejoint Twitter
– Les 1ers tweets
– Les followers et les gens que la personne suit, ainsi que ses interactions
Etc.

Pour commencer, le plus facile : certains comptes ne prennent pas le temps de changer le nom d’utilisateur et gardent celui que Twitter leur propose par défaut, genre Tartanpion3688987654345. Parfois, ils ne mettent pas de photos de profil, donc ils ont encore la silhouette grise que Twitter affiche tant qu’aucune image n’a été ajoutée. Dans ces cas là, mieux vaut se méfier.

Exemple de profil très récent

La photo de profil

Si en revanche un compte qui vous semble dire des trucs étranges, déformés, volontairement clivants ressemble à un vrai compte, vous pouvez commencer par vous intéresser à sa photo de profil. Première question : est-ce que c’est un visage ? Si oui, s’agit-il une photo volée ?

Pour le savoir, il faut aller chercher la photo en mode recherche inversée dans Google Image, Yandex (un moteur de recherche russe) ou Tineyes, c’est à dire glisser la photo dans le moteur et voir si celle-ci ressort sur des pages web qui n’auraient aucun lien avec le profil Twitter que vous étudiez. Yandex peut souvent se révéler bien plus fort que Google en la matière.

Capture de Yandex

Si vous ne trouvez rien, ça ne veut pas dire que la photo a été volée, ça ne veut pas dire non plus qu’elle ne l’a pas été : elle n’est juste pas trouvable sur ces moteurs de recherche. Si vous voulez pousser la recherche, il existe des outils plus puissants pour retrouver des photos d’un visage, comme PimEyes (c’est d’ailleurs assez flippant, j’en parlais ici).

Si vous ne trouvez toujours rien, demandez-vous ceci : est-ce une photo générée par une intelligence artificielle ? C’est très possible, car beaucoup de faux profils (mais pas seulement eux) utilisent un site qui s’appelle This Person Does Not Exist. J’ai fait un autre thread à ce sujet.

On peut aussi regarder dans la section média du profil sur lequel on enquête si on trouve des photos qui sont censées représenter le ou la propriétaire du compte. Ensuite, si besoin, on fait la même chose que précédemment (recherche inversée, etc). Je vous montre avec mon compte :

Surligné en bleu, l’onglet média

Date d’inscription et premiers tweets

Étape suivante : la date d’inscription du compte. Sur Twitter ou tout autre réseau, c’est aussi une indication importante : plus le profil est ancien, moins il y a de chance que ce soit un faux. Un compte datant du mois où vous l’étudiez ou du mois précédent, en revanche, est très suspect. La date que vous cherchez se trouve sur la page profil, je vous montre avec le mien :

Autre astuce : analyser les premiers tweets postés depuis le compte étudié avec la recherche avancée. On regarde la date de création du compte, puis on tape le pseudo dans la barre de recherche. Apparaît alors l’option de recherche avancée. Cliquez dessus puis, dans l’option date, rentrez le mois et l’année de la création du compte.

Onglet recherche avancée de Twitter

Ensuite, si vous voulez vraiment être très précis et retrouver le tout premier tweet du compte, vous pouvez jouer avec la date jusqu’à isoler la plus ancienne à laquelle vous constatez une activité. Pour cela, pas besoin de revenir dans la recherche avancée, vous pouvez juste modifier le texte dans la barre de recherche pour trouver. Je vous montre avec mon compte :

Détails du profil

On peut aussi regarder qui sont les followers du compte étudié, et qui celui-ci suit. Dans ce cas là, le plus pratique est d’aller voir les tous premiers followers / following (ces listes sont dans l’ordre antéchronologique, donc les premiers comptes suivis apparaissent tout en bas de la liste). Là, il s’agit de voir si on trouve des faux comptes, par exemple, ou des comptes suspects, car les faux profils peuvent se suivre entre eux. Si le compte a d’abord servi un usage puis été transformé en autre chose, il arrive aussi que ça se voit dans les followers/following les plus anciens. Cela permet de comprendre que le compte était autre chose avant, donc de se méfier contre un possible fake.

Si la personne se dit militante, on peut aussi regarder comment elle se qualifie et comment elle interagit avec d’autres personnes, que ce soit des comptes d’opposants ou d’autres comptes de militants. Pour faire ça, tournez vous vers la recherche avancée et entrez-y des mots précis qu’utilise le compte que vous étudiez. Il y a des choses pour les faux comptes militants qui reviennent de manière récurrente. Par exemple, j’ai souvent vu « 2ème compte j’ai sauté » sur les comptes fake (qui signifie, en gros, que Twitter a modéré un premier compte, donc que la personne en a créé un second pour continuer ses activités, ndlr).

Regardez aussi la biographie des profils. Si vous en trouvez qui se disent « en recherche », qui sont un peu confus, ou au contraire qui présentent des avalanches de « trucs qui font bien » comme les acronymes de militants de gauche ou de certaines minorités (LGBT, ACAB, NB, etc), cela peut quelquefois être un indice.

Sachez aussi que certains faux comptes s’organisent entre eux pour dénoncer un·e vrai·e militant·e en la faisant passer pour fake ou pour quelqu’un de dangereux et comme plusieurs comptes dénoncent la personne, ça donne une impression de vraie (c’est l’un des usages très direct de l’astroturfing, ndlr). Donc prudence.

Pour les plus déterminés

Quand un compte semble avoir été modifié intégralement (hors pseudo), tapez son URL dans Google avec des guillemets pour voir ce qu’il y avait avant sur ce compte. Vous trouverez peut-être l’ancienne photo. Vous pouvez aussi utiliser le cache de Google pour voir ce qui en sort (cf image)

Sous la flèche grise, le cache, copie sauvegardée de la page web

Vous pouvez aussi rechercher dans le cache avec Yandex, avec la phrase « Сохранённая копия » qui d’après Google Traduction veut dire « copie enregistré ».

Sur Yandex

Vous pouvez essayer chez Bing aussi. Ou encore utiliser la WaybackMachine, qui rassemble des archives du web (j’en explique le fonctionnement ici).

Sur Bing

En faisant ça, si le compte est ancien, on peut essayer de voir s’il n’a pas changé de nom à un moment dans le passé. En mai 2020, une personne avait comme ça changé son profil en faux compte Anonymous et réussi à piéger des gens. J’en parle ici :

Deux conseils pour la route :

Voir le nombre de followers en commun avec vous n’est pas forcément une méthode efficace pour savoir si le compte est fake ou non : si plusieurs personnes se sont fait berner par l’utilisateur en question ou que vous suivez des comptes bidon sans le savoir, ça ne vous aidera pas.

Et un rappel très important pour vous protéger, notamment en cas de cyber-harcèlement : si vous voulez que quelqu’un ne suive plus votre compte Twitter sans le bloquer définitivement, vous pouvez le bloquer et le débloquer et hop, il ne nous follow plus (c’est très discret car la personne n’en sera pas prévenue). Depuis octobre, rapporte Numerama, Twitter a même ajouté un bouton spécifique pour supprimer un compte dont vous ne voulez plus qu’il vous suive.


To read also...

Des solutions improbables


12 biais cognitifs à connaître pour s’armer face à l’info


Des hasards fascinants


To read also...

Des solutions improbables

Des solutions improbables

Avatar alexandra

By

 

Alexandra Apikian

12 biais cognitifs à connaître pour s’armer face à l’info

12 biais cognitifs à connaître pour s’armer face à l’info

Encyclo lc0xoytgb2

By

 

Antoine Pasquier

Des hasards fascinants

Des hasards fascinants

Avatar alexandra

By

 

Alexandra Apikian

Flint