#reseauxsociaux

Facebook, YouTube, Twitch, TikTok, WhatsApp, Instagram, Tumblr, Tinder et tous les autres... Ici sont rassemblés tous nos articles relatifs aux réseaux sociaux et à ce qu'on y fait :


Tanguy Oudoire

Flint Production

Liberté d’expression et réseaux sociaux, on en est où ?

Liberté d’expression et réseaux sociaux, on en est où ?

🗣️ Avec le potentiel rachat de Twitter par Elon Musk est venue sur la table l’épineuse question de la liberté d’expression. Le patron de Telsa veut faire de l’oiseau bleu la plateforme du « free speech ». Mais est-ce vraiment concevable ?
❓ Je me suis posé la question en faisant un tour du monde exhaustif des différentes législations qui existent dans les démocraties pour encadrer, ou non, la parole sur les réseaux sociaux.

Read more

Tanguy Oudoire

Flint Production

Rachat de Twitter par Musk : pour ou contre ?

Rachat de Twitter par Musk : pour ou contre ?

🗓️ C’est l’une des actualités de ces dernières semaines : Elon Musk veut Twitter. Mi-avril, le patron de Tesla annonçait le rachat du réseau social, avant de suspendre sa décision vendredi dernier.

❓ Autour de ce rachat, plusieurs problématiques apparaissent : quid de la liberté d’expression ? Et les financements ? Quelles conséquences sur l’information et la démocratie ?

Voici une liste succincte des arguments favorables et défavorables au rachat de Twitter par Elon Musk. Pour y réfléchir, l’esprit au clair.

Read more

Marie Neihouser

Flint Production

Les citoyens actifs sur Internet sont-ils politiquement plus radicaux ?

Les citoyens actifs sur Internet sont-ils politiquement plus radicaux ?

👀 Marie Neihouser, chercheuse en science politique, Felix-Christopher von Nostitz, assistant de recherche et d’enseignement en science politique, François Briatte, assistant maître de conférence en science politique, Giulia Sandri, professeure en science politique et Tristan Haute, maître de conférences se sont intéressés à l’interaction des utilisateurs autour des contenus publiés par les candidats sur les réseaux sociaux. Leur conclusion : le bord politique des citoyens actifs en ligne influe sur leur fréquence d’activité.

Read more

Anjana Susarla

Flint Production

Le rachat par Elon Musk risque d’aggraver le problème de désinformation de Twitter

Le rachat par Elon Musk risque d’aggraver le problème de désinformation de Twitter

Quelques jours après l’annonce officielle du rachat de Twitter par Elon Musk Anjana Susarla, Professeure des systèmes d’information à la Michigan State University, se penche sur les impacts que pourraient avoir ce mouvement du patron de Tesla. En considérant la puissance de l’algorithme de Twitter, en supprimer la modération mais aussi se défaire du financement publicitaire, représente un risque avéré pour la qualité de l’information qui y circule.

Read more

Tanguy Oudoire

Flint Production

Spotify et le nouvel enjeu de modération

Spotify et le nouvel enjeu de modération

🎶 Écouter de la musique le matin en allant au travail ou un podcast pendant ton footing, c’est peut-être automatique pour toi. Mais est-ce que tu sais que même à ces moments-là, des algorithmes interviennent ?
🤔 Pour comprendre comment, remontons au cœur du fonctionnement d’une des grandes plateformes de streaming, Spotify. Ce qui s’y joue évolue entre rémunération des artistes et recommandations semi-robotisées. Et plus récemment, alors que Spotify hébergeait entre autres le podcast d’un antivax renommé, un nouvel enjeu, de taille, y a vu le jour : la modération de contenus.

Read more

Mathilde Saliou

Flint Production

5 infos pour réfléchir à la problématique de la modération

5 infos pour réfléchir à la problématique de la modération

Tu l’as lu au fil des semaines : nous nous intéressons souvent à la modération en ligne. Après tout, modérer, c’est trier le bon grain de l’ivraie : sélectionner des types de publications et d’informations qu’on ne veut pas voir sur une plateforme en ligne, laisser passer tous les autres pour l’usage des internautes.

🧐 Selon les résultats d’un récent sondage Ipsos pour l’association Féministes contre le cyberharcèlement, 4 français sur 10 ont déjà été victimes de cyberharcèlement, part qui grimpe à 87% chez les 18-24 ans (!) Alors aujourd’hui, ce que j’aimerais étudier avec toi, c’est comment attaquer le problème en pratique. Tu vas voir, il existe plusieurs manières de s’attaquer aux problèmes de la violence en ligne et des fausses infos.

Read more

Mathilde Saliou

Flint Production

Quand les réseaux font disparaître des publications

Quand les réseaux font disparaître des publications

As-tu déjà vu disparaître de ton fil Instagram un compte que tu avais l’habitude de suivre ? Si tu suivais tel compte populaire d’éducation à la sexualité, ou tel autre qui partagent des actualités sur l’écologie, as-tu constaté qu’ils n’apparaissaient brusquement plus dans ton fil d’actualités ? Plus directement, connais-tu l’expression « shadow ban » ?

👉 Littéralement “bannissement de l’ombre”, il s’agit d’une technique de modération généralement niée par les plateformes numériques, mais aux effets dénoncés par différentes communautés ou groupements politiques en ligne. Et tu vas voir, elle a un rôle direct sur l’accès que tu as à certains types d’information via les réseaux sociaux.

Read more

Marie Neihouser

Flint Production

Élection présidentielle : deux idées fausses à propos des réseaux sociaux

Élection présidentielle : deux idées fausses à propos des réseaux sociaux

Ce matin, Flint te fait découvrir un article de The Conversation, un média d’intérêt général dont les articles sont produits par des scientifiques.

👉 Les réseaux sociaux permettent-ils de rééquilibrer l’écart entre petits et gros candidats ou candidates à la présidentielle ? Permettent-ils d’établir un discours plus direct avec la population ? Respectivement chercheuse en sciences politiques à l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées et maître de conférence en sciences politiques à l’Université de Lille, Marie Neihouser et Tristan Haute détaillent ici deux pièges à éviter quand tu te penches sur l’activité des compétiteur(ice)s sur les plateformes sociales.

Read more

Tanguy Oudoire

Flint Production

Au fait, pourquoi tu likes ?

Au fait, pourquoi tu likes ?

Liker un tweet ou un post sur Facebook, c’est presque devenu un automatisme, parfois même sans que tu n’aies totalement lu la publication. Mais est-ce que tu t’es déjà demandé.e à quoi cela servait vraiment ? Qu’est-ce qu’il se passe concrètement lorsque tu “aimes” un contenu ?

❤️ Pour chaque réseau social, la signification de « liker » un contenu est différente. Sur Twitter par exemple, il s’agit juste de manifester son approbation, alors que sur Instagram, cela traduit la validation d’une communauté. Sur Facebook, cela permet de renforcer son engagement, tandis que sur Youtube, cela impacte la popularité d’une vidéo.

🫂 Mais « liker » relève plus globalement d’un enjeu social. Recevoir des likes prouve que tu plais mais peut jouer sur ta confiance et sur l’image que tu renvoies aux autres. De plus, en « aimant » du contenu, tu te construis socialement, face à ta communauté.

🧠 Plusieurs études ont prouvé que le « like » est un indicateur nocif pour notre cerveau, notamment chez les adolescents. Recevoir des likes te procure un « pseudo-plaisir« , et lorsque tu n’en reçois plus, tu peux te retrouver en manque, voir dans un état dépressif : c’est la « dislike psychique » selon le psychanalyste Michaël Stora. Recevoir moins de likes que d’autres peut entraîner un sentiment d’exclusion et d’auto-dépréciation, mais paradoxalement, voir tes likes peut augmenter ton stress.

🤖 Comme les algorithmes régissent les réseaux sociaux, ils ont besoin d’outils de mesure, comme le like, pour en connaître davantage sur toi. Ainsi, ils peuvent adapter ton fil d’actualité pour qu’il corresponde à ce que tu aimes et que tu restes plus longtemps sur le réseau social. Cela permet également à la plateforme d’adapter son ciblage publicitaire à tes émotions et à tes goûts.

🤔 Les plateformes sont bien conscientes que le like représente un danger pour la santé mentale de leurs utilisateurs, particulièrement les plus jeunes. Pression psychologique, influence, course aux likes, de nombreuses dérives de ce bouton ont été soulevées ces dernières années. Instagram et Facebook laissent désormais la possibilité aux utilisateurs de masquer le compteur de like. Youtube a, elle, uniquement supprimé le compteur du « dislike » (le pouce vers le bas) pour notamment limiter le cyberharcèlement.

Read more

Mathilde Saliou

Flint Production

Telegram et la modération, entre sécurité et liberté

Telegram et la modération, entre sécurité et liberté

❓ Qu’est-ce que Telegram ? C’est un service de messagerie, lancé en 2013 par les frères russes Durov. Le cadet, Pavel Durov, est un acteur de la résistance face à Vladimir Poutine. Il présente Telegram comme un outil particulièrement sécurisé, et figure de l’indépendance numérique en Russie. 

🦾 Une sécurité vraiment solide ? Un service de messagerie est sécurisé grâce au chiffrement des données, c’est-à-dire que personne ne peut avoir accès à vos données, à moins d’avoir accès à votre téléphone. Contrairement à Whatsapp ou Signal, qui ont implanté ce chiffrement par défaut, sur Telegram ce n’est qu’une option, que l’utilisateur peut activer ou non, s’il en a connaissance. 

👥 Telegram, une application “sociale” ? L’utilisateur de Telegram peut rejoindre des conversations publiques, les chaînes, ou des salons privés, sur invitation. En profitant des dernières polémiques autour de Meta, Telegram rassemble aujourd’hui plus de 500 millions d’utilisateurs, dont 41% sont des femmes. 

👮 Telegram et modération, quels enjeux ? La confidentialité qu’offre Telegram est la bienvenue chez les militants de tous bords, chez les journalistes, ou tout autre profil nécessitant de prendre un soin particulier de ses échanges. Les fonctionnalités de Telegram, notamment les groupes privés, réduisent les capacités de modération, ce qui pose problème dans de nombreux pays : en Chine, en Iran, en Russie, à Hong-Kong ou en Biélorussie. 

🗯️ Quelles critiques envers Telegram ? Le manque de modération entraîne également des dérives sur des groupes privés. Certains y échangent des contenus violents voire terroristes, illicites (pédopornographie, revenge porn, piratage informatique, drogue). De plus, plusieurs événements ont montré que la sécurité de Telegram n’était pas si infaillible que ça. 

⚖️ Modération d’une messagerie, paradoxale ? Pour Pavel Durov, Telegram doit être un “outil de résistance” pour échapper au contrôle judiciaire et fiscal des États. Les groupes privés n’ont jamais fait l’objet d’une quelconque modération, même lorsque ceux-ci atteignent des centaines de milliers de membres. Et Pavel Durov s’est toujours montré très prudent sur la modération des chaînes publiques. 

Read more