Flint

Flint Production

Les pièges du cerveau : le biais de croyance

Les pièges du cerveau : le biais de croyance

🤓 “J’y crois, donc c’est vrai”. Tu te rappelles, il y a quelques semaines, on te parlait du biais de confirmation. Eh bien, il y en a un autre semblable : le biais de croyance. Il intervient notamment dans les pratiques et les publications liées aux pseudosciences (la lithothérapie, l’astrologie, la naturopathie ou encore la sophrologie), au complotisme, à l’ufologie ou au paranormal. En fait, tout ce qui est lié à une croyance, mais dont aucun fait ne permet d’en affirmer la validité (Fact and Curious). 

Comment s’exprime ce biais de croyance ? Lorsque face Ă  une conclusion de raisonnement, tu te fies davantage Ă  tes croyances qu’à la logique mĂŞme de la rĂ©flexion. Par exemple, il a Ă©tĂ© maintes fois prouvĂ©, de manière scientifique, que le rĂ©chauffement climatique est rĂ©el. Pourtant, les climatosceptiques sont encore nombreux. En surestimant leur croyance, ils privilĂ©gient la crĂ©dibilitĂ© d’une conclusion, aux dĂ©pens d’une logique de raisonnement, parfois bien utile. 

🧠 Mais pourquoi ton cerveau refuse-t-il toute Ă©valuation d’un raisonnement ? Selon les travaux du psychologue Stephan Lewandowsky, “évaluer la plausibilitĂ© et la source d’un message est cognitivement plus difficile que d’accepter simplement que le message est vrai”. Ton cerveau se rĂ©fère Ă  ta croyance, en faisant fi de la rationalitĂ©, car cela lui demande moins d’effort (Association for Psychological Science). 

Ce biais de croyance résulte d’heuristiques (ou des raccourcis de la pensée pour simplifier une tâche cognitive trop complexe), qui accélèrent alors le traitement de l’information. Mais rien ne garantit alors la fiabilité ni l’objectivité des résultats (Shortcogs).

Comment peux-tu éviter ce biais de croyance ? La solution n’est pas d’arrêter de croire, car les croyances font partie intégrante de notre vie. Mais plutôt d’aborder ces sujets avec un scepticisme rationnel et accepter que l’on peut parfois se tromper. Se concentrer sur les faits à disposition peut aussi aider à faire le tri.

Comme tu le sais, Flint est gratuit. Comment nous finançons-nous ?
En proposant un super service pour les entreprises : créer des newsletters intelligentes en quelques minutes, remplies automatiquement avec du contenu de qualité, pour sensibiliser ses collaborateurs ou sa communauté aux vraies tendances qui comptent. Pour demander un test gratuit de 30 jours, tu peux aller ici !
La recommandation est notre principale source de revenus.
Merci merci !



A lire aussi ...

Procrastination : c’est bien ou c’est mal ?

Procrastination : c’est bien ou c’est mal ?

Par

 

Benoit Raphaël

Les scientifiques du CNRS sont-ils contre les OGM et les antennes de téléphonie mobile ?

Les scientifiques du CNRS sont-ils contre les OGM et les antennes de téléphonie mobile ?

Par

 

Benoit Raphaël

Peut-on dire que « rien n’est fait » sur le climat ?

Peut-on dire que « rien n’est fait » sur le climat ?

Par

 

François Gemenne

Voir plus d'articles