Flint

Flint Production

Rachat de Twitter par Musk : pour ou contre ?

Rachat de Twitter par Musk : pour ou contre ?

Le 22 mars, Seth Dillion, CEO du site satirique The Babylon Bee, dĂ©nonçait la suspension du compte Twitter de l’entreprise. Très rapidement, un homme intervient dans ce qui lui paraĂ®t ĂŞtre une injustice : Elon Musk. Trois semaines plus tard, le patron de Tesla annonce dĂ©penser 44 milliards de dollars pour acquĂ©rir le rĂ©seau de l’oiseau bleu. Avant de faire finalement marche arrière le 13 mai, en suspendant le rachat mais en maintenant son intĂ©rĂŞt. Faire de Twitter le bastion de la libertĂ© d’expression, voici l’objectif d’Elon Musk, pour le meilleur comme pour le pire. Et ceci soulève de nombreuses autres problĂ©matiques. 

đź’ˇ Pourquoi c’est intĂ©ressant ? Cet Ă©vĂ©nement, le potentiel rachat d’un rĂ©seau social par un homme, permet de lier plusieurs problĂ©matiques entre elles : libertĂ© d’expression, financements, qualitĂ© de l’information, influences politiques. C’est lĂ  toute la complexitĂ© des rĂ©seaux sociaux. 

Les pour et les contre

✅ L’achat de Twitter par Elon Musk ne peut qu’améliorer le réseau

– Quand ce genre d’information est publiĂ©e, notre biais d’émotion a tendance Ă  dicter nos rĂ©actions. Notre rĂ©flexion se voit alors faussĂ©e. Michel LĂ©vy Provençal, fondateur de Tedx Paris, propose d’étudier les diffĂ©rentes mesures de Musk pour Twitter, par une analyse Ă  froid. Il estime que ce ne sera pas la catastrophe annoncĂ©e, notamment car le rĂ©seau deviendrait plus transparent, les bulles algorithmiques moins puissantes. Les utilisateurs dĂ©velopperont une culture critique vis-Ă -vis de l’information qu’ils consomment et gagneront en responsabilitĂ© dans leur parole. 

→ Un réseau plus sain et équilibré

– Première satisfaction pour ceux favorables au rachat de Twitter par Elon Musk : le sauvetage de la libertĂ© d’expression. Elon Musk a effectivement rĂ©pĂ©tĂ© Ă  plusieurs reprises qu’il comptait refaire de Twitter “la place publique numĂ©rique oĂą sont dĂ©battues les questions vitales pour l’avenir de l’humanité” en valorisant la libertĂ© d’expression, “fondement d’une dĂ©mocratie qui fonctionne” (PR Newswire). De nombreux internautes s’en sont rĂ©jouis (Politico) : le sĂ©nateur rĂ©publicain Jim Jordan, la sĂ©natrice conservatrice Marsha Blackburn, Éric Duhaime, chef du Parti conservateur quĂ©bĂ©cois ou encore Florian Philippot, prĂ©sident des Patriotes, ou encore l’investisseur Bitcoin Tyler Winklevoss

– Pour Nicolas Vanderbiest, spĂ©cialiste des phĂ©nomènes d’influence et de la communication politique, le Twitter version Musk garantirait une libertĂ© d’expression “saine et non toxique”, avec moins de dĂ©sinformation, en raison des leviers qu’il compte actionner : rendre plus visible les vrais utilisateurs en les authentifiant, chasser les bots et passer l’algorithme en open-source. 

– Le New-York Post se rĂ©jouit de l’arrivĂ©e de Musk Ă  la tĂŞte de Twitter, estimant que c’est “une nette victoire pour la dĂ©mocratie”. Pour rappel, la diffusion de l’article du journal sur les rĂ©vĂ©lations autour du fils de Joe Biden avait Ă©tĂ© limitĂ©e en 2020 par Twitter, pour avoir rĂ©vĂ©lĂ© des informations piratĂ©es, contraire aux règles de Twitter (CNBC). 

– Un futur rachat de Twitter relance le dĂ©bat sur la cohĂ©rence de sa modĂ©ration, critiquĂ©e Ă  de nombreuses reprises ces dernières annĂ©es (on en parlait juste lĂ ). En rĂ©sumĂ© : elle serait parfois dĂ©sĂ©quilibrĂ©e, en supprimant des comptes et contenus de militantes fĂ©ministes ou de minoritĂ©s, tout en ignorant certains contenus violents, haineux ou discriminatoires. Par sa promesse d’une libertĂ© d’expression absolutiste, Elon Musk projette d’en finir avec ces traitements “injustes”, en laissant se diffuser tout type de discours. 

→ Une aubaine Ă©conomique pour Twitter 

– Matthew Winkler, rĂ©dacteur en chef Ă©mĂ©rite de Bloomberg loue ici la qualitĂ© managĂ©riale d’Elon Musk, et sa facultĂ© Ă  faire grandir les entreprises, comme il l’a fait avec Tesla. Jack Dorsey, le co-fondateur du rĂ©seau, s’est Ă©galement rĂ©jouit de l’arrivĂ©e d’Elon Musk comme propriĂ©taire. Ce dernier a la volontĂ© de faire de Twitter une entreprise privĂ©e, qui ne dĂ©pendra plus de Wall Street ni du modèle Ă©conomique de la publicitĂ© (Gizmodo). Mais l’ancien propriĂ©taire de Twitter prĂ©cise tout de mĂŞme que selon lui, Twitter ne devrait appartenir Ă  personne, et constituer un bien public plutĂ´t qu’une entreprise.

– Rendre Twitter rentable, c’est un objectif affichĂ© par Elon Musk. Plusieurs mesures pour y parvenir ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© annoncĂ©es : augmenter le nombre d’abonnĂ©s Ă  Twitter Blue, le service premium du rĂ©seau, dĂ©velopper un nouvel abonnement “X”, ou encore facturer l’utilisation de Twitter par les entreprises et les gouvernements. Tout ceci devrait permettre d’ajouter 10 milliards de dollars en 2028 aux revenus de la plateforme. Il a Ă©galement Ă©tĂ© Ă©voquĂ© une rĂ©duction des effectifs de l’entreprise (L’ADN, The Verge, Les Échos). 

– Dans StratĂ©gies, cette action de Musk est perçue comme une chance pour Twitter : selon Nicolas Vanbremeersch, prĂ©sident du think tank Renaissance numĂ©rique, le rĂ©seau social peine depuis plusieurs annĂ©es Ă  innover et Ă  trouver de nouvelles sources de financement. Il estime mĂŞme que son arrivĂ©e dans le secteur, et ses projets novateurs, peuvent “challenger positivement la concurrence”. Avis partagĂ© par Boulevard Voltaire (classĂ© “Peu fiable” par le DĂ©codex du Monde, qualifiĂ© de site d’extrĂŞme-droite et relais rĂ©gulier de fausses informations par Conspiracy Watch), qui compte sur Musk pour bouleverser la gouvernance et les mauvaises habitudes de Twitter, par l’innovation.

❌ La version de Twitter d’Elon Musk sera difficile à déployer

→ Une vision simpliste de la libertĂ© d’expression 

– Pour de nombreux spĂ©cialistes, la vision radicale de la libertĂ© d’expression d’Elon Musk n’est valable qu’aux États-Unis : le Premier amendement de la Constitution y contraint plus les actions du gouvernement que celles des entreprises privĂ©es en matière de libertĂ© d’expression. La libertĂ© du citoyen y est supĂ©rieure Ă  tout (on en verra les modalitĂ©s dans un prochain newskit). En Europe, cette libertĂ© d’expression est plus limitĂ©e, et les publications en ligne plus rĂ©glementĂ©es (notamment avec le Digital Services Act). Ainsi, toute version de Twitter sans modĂ©ration y est rendue presque impossible. Une libertĂ© d’expression totale laisserait cours aux discours de haine, au harcèlement, aux discriminations, aux menaces, au dĂ©triment des minoritĂ©s. Finalement toutes les violations qui justifient actuellement la fermeture d’un compte dans de nombreux pays. Elon Musk s’exposerait ainsi Ă  des sanctions financières difficilement supportables, ou pire, Ă  des blocages du rĂ©seau sur certains marchĂ©s (France Culture, TechCrunch, Los Angeles Times, The Conversation, The New-York Times). 

→ Le chercheur Olivier Ertzscheid, spĂ©cialiste des nouvelles technologies, rĂ©sume l’enjeu principal des rĂ©seaux sociaux : “garantir Ă  chacun la possibilitĂ© de dire ce qu’il veut, sans offrir Ă  chaque parole la mĂŞme capacitĂ© Ă  toucher une grande audience” (La Tribune). 

→ La scientifique AurĂ©lie Jean, spĂ©cialiste de l’étude des algorithmes, explique pourquoi la transparence voulue par Musk n’aura pas vraiment d’efficacitĂ©. Elle prĂ´ne une approche pĂ©dagogique du fonctionnement algorithmique de Twitter, plutĂ´t que simplement rendre public le code source : quels algorithmes rĂ©gissent Twitter ? Que font-ils ? Comment utilisent-ils nos donnĂ©es ? (Le Point). 

→ Une menace pour l’information et la politique ?

Asma Mhalla, experte des enjeux du cyberespace, analyse comment ce changement de propriĂ©taire de Twitter peut affecter l’agenda politique, notamment aux États-Unis. La proximitĂ© de Musk avec Donald Trump (grand soutien du projet Starship de SpaceX) et ses prises de positions sociĂ©tales risquent selon elle de mettre Twitter au service de l’idĂ©ologie de l’Alt-Right amĂ©ricaine (Ă  quelques mois des midterms, les Ă©lections lĂ©gislatives amĂ©ricaines). 

– Pour Wired et Forbes, laisser Elon Musk avoir autant de pouvoir sur Twitter est une erreur, en raison de la puissance du rĂ©seau social pour influencer l’opinion publique. Twitter est la seule plateforme sociale aussi influente oĂą toutes les Ă©lites (politiciens, universitaires, journalistes, etc) se retrouvent, particulièrement aux États-Unis. Et pour Gilad Edelmann de Wired, le souci est la trop grande importance accordĂ©e Ă  Twitter dans l’accès Ă  l’information et la mesure de l’opinion publique, notamment par les mĂ©dias. Ses utilisateurs ne reprĂ©sentent qu’un petit Ă©chantillon de la population mondiale. Il espère ainsi que le rachat de Musk puisse servir de signal d’alerte aux mĂ©dias sur leur dĂ©pendance Ă  cette plateforme. 

→ Les difficultés à manager un réseau social

L’ancien patron de Reddit, Yishan Wong, explique dans ce long thread sur Twitter pourquoi racheter Twitter peut causer des ennuis Ă  Elon Musk. HabituĂ© de la gestion de communautĂ©s, il prĂ©vient que gĂ©rer un tel rĂ©seau social peut ĂŞtre dĂ©vastateur mentalement. De plus, selon lui, chaque “camp” se sent d’une manière ou d’une autre censurĂ© sur Twitter, car ce ne sont pas les opinions qui y sont contrĂ´lĂ©es, mais les comportements des utilisateurs. Il estime qu’Elon Musk ne parviendra jamais Ă  rĂ©gler ces soucis, quels que soient les changements de modĂ©ration opĂ©rĂ©s. 

– Derek Thompson de The Atlantic prĂ©dit une intensification des abus et de l’extrĂ©misme sous Musk et sa politique de modĂ©ration plus lĂ©gère. Et finalement, l’échec de Musk Ă  rendre Twitter meilleur, car gouverner un rĂ©seau social est totalement diffĂ©rent que diriger une entreprise comme Tesla.

→ Des enjeux économiques trop forts ?

– Elon Musk l’a rĂ©pĂ©tĂ© : faire du profit avec Twitter ne l’intĂ©resse pas vraiment, mĂŞme s’il essaiera tout de mĂŞme d’atteindre une certaine rentabilitĂ©. Mais Bloomberg s’inquiète de sa gestion financière de Twitter (Marc Gongloff, Timothy L. O’Brien ou encore Matt Levine€). John Thornhill du Financial Times estime que l’aspect financier et managĂ©rial est la prioritĂ© pour Twitter, bien plus que la place accordĂ©e Ă  la libertĂ© d’expression. Au premier trimestre 2022, les revenus de Twitter Ă©taient au-dessous des prĂ©visions, rĂ©sultats de la baisse des dĂ©penses publicitaires en raison de la conjoncture Ă©conomique des derniers mois (L’Echo). 

– Mike Juang, de Yahoo Finance, avertit que le possible rachat de Musk peut ĂŞtre mal vu par les annonceurs, qui seront plus hĂ©sitants Ă  voir leur publicitĂ© associĂ©e Ă  des contenus haineux et discriminatoires.

– Ă€ ce propos, quelques heures après que Elon Musk ait annoncĂ© suspendre l’achat du rĂ©seau social le 13 mai, l’action de l’entreprise a plongĂ© de 9,7% Ă  Wall Street. Selon Alexandre Piquard et Damien Leloup du Monde, cela montre que les investisseurs doutent dĂ©sormais que le rachat aille au bout (CNN, CNet). 

– La journaliste Melissa Chan note les potentiels conflits d’intĂ©rĂŞts que peut entraĂ®ner le rachat de Twitter par Elon Musk : alors que le milliardaire a fait de la Chine l’un de ses futurs grand marchĂ© pour Tesla, comment PĂ©kin rĂ©agira lorsqu’il dĂ©couvrira qu’il laisse s’exprimer des militants hong-kongais ou pro-ouĂŻghours sur la plateforme au nom de la libertĂ© d’expression ? Question abordĂ©e ici par Numerama ou par le chercheur Antoine Bondaz. Ce ne serait cependant pas la première fois que la Chine soit suspectĂ©e d’user de sa puissance Ă©conomique pour exporter sa censure Ă  l’étranger (Le Monde). 

Pour aller plus loin

→ Blast a invité Olivier Tesquet, journaliste spécialiste du numérique, pour discuter de ce rachat, et des impacts qu’il pourrait avoir sur Twitter et sur la démocratie. 
→ Le journaliste Matt Taibi propose un point de vue un peu différent des autres analyses.

Pour complĂ©ter ou corriger cet article et apporter vos sources, đź“ť rendez-vous sur sa version participative ou venez đź’¬ en discuter avec nous sur Discord

As you know, Flint is free. How do we finance ourselves?
By offering a great service for companies: creating intelligent newsletters in a few minutes, automatically filled with quality content, to make employees or their community aware of the real trends that matter.
To request a 30-day free trial, you can go here! Recommendation is our main source of income.
Thank you thank you!



To read also...

La redevance, rempart pour le service public ou totem idéologique ?

La redevance, rempart pour le service public ou totem idéologique ?

By

 

Patrick Eveno

Le stockage de l’eau, un défi de demain

Le stockage de l’eau, un défi de demain

By

 

Terre Ă  Terre

Débat sur les bassines d’eau : itinéraire d’une information

Débat sur les bassines d’eau : itinéraire d’une information

By

 

Tanguy Oudoire

See more articles
Flint