Flint

Flint Production

Débat sur les bassines d’eau : itinéraire d’une information

Débat sur les bassines d’eau : itinéraire d’une information

đź’¬ Bon. Vous le savez, Flint est rĂ©ellement un mĂ©dia Ă  l’écoute de ses lecteurs. Par mail, sur Twitter, sur notre Discord, on s’efforce de rĂ©pondre Ă  chaque question, chaque commentaire, ce qui nous permet (souvent) de dĂ©battre avec vous, de confronter nos opinions, bref d’avancer. Ça nous permet Ă  tous d’étoffer notre esprit critique, mais ça nous oblige surtout Ă  traiter l’information de manière super rigoureuse car vous ĂŞtre très vigilant(e)s ! 

🖊️ J’ai Ă©crit ce billet justement dans cette volontĂ© d’honnĂŞtetĂ© et de transparence avec vous. Ă€ Flint, on est convaincu, sans aucune prĂ©tention, qu’un mĂ©dia vĂ©ritablement proche de ses lecteurs peut ĂŞtre l’une des solutions pour retrouver des bases saines d’échange, et combler le fossĂ© creusĂ© depuis plusieurs annĂ©es entre journalistes et citoyens.  

Alors pourquoi je vous dis tout ça ? En fait, mardi 23 août, on discutait sur Whatsapp avec Thomas (le boss technique de Flint) et Benoît des sujets potentiels que je pouvais traiter. Thomas, qui est très axé écologie, énergie et environnement, me dit “Il y a aussi un sujet sur les bassines d’eau peut-être, j’ai vu un thread (un série de tweets, sur Twitter, que l’on déroule comme un article) passé sur Twitter, pas mal visiblement”. Ce thread, c’est celui du compte @TerreTerre13, posté le 20 août sur Twitter, que nous avons repris vendredi dernier.

🔎 GĂ©nĂ©ralement, lorsqu’on repère un thread intĂ©ressant, la première chose que l’on regarde c’est son auteur (certes, ce n’est pas un gage assurĂ© de qualitĂ©, attention au biais d’autoritĂ© ! Mais tout de mĂŞme, ça aide). Dans ce cas prĂ©cis, c’est un professeur de SVT, qui vulgarise des sujets traitant de l’agriculture ou de l’écologie. 

Après l’avoir lu (n’étant vraiment pas familier du sujet, il m’a fallu plusieurs lectures pour bien saisir tous les enjeux), je l’ai trouvĂ© assez complet, sourcĂ©, certes orientĂ©, mais l’auteur confronte quand mĂŞme plusieurs points de vue, permettant d’ouvrir un dĂ©bat. En lisant les commentaires sous ce thread, j’ai pu voir qu’il suscitait des critiques, mais souvent constructives, toujours dans cette volontĂ© de faire vivre les Ă©changes, avec Ă©coute et respect. La volontĂ© de Flint après tout. 

Je dĂ©cide donc de contacter l’auteur le mardi mĂŞme, via la messagerie privĂ©e de Twitter, pour lui demander la permission de reprendre son thread et de le publier sur Flint. Il me rĂ©pond très rapidement, en m’autorisant Ă  reprendre son travail. Ă€ ce moment-lĂ , je n’ai lu aucune autre analyse sur ces bassines. Le thread est repris dans un Google Doc comme d’habitude et est prĂŞt Ă  ĂŞtre publiĂ© sur le site, pour vendredi 26 aoĂ»t donc. 

🤯 Entre-temps, notamment en relisant les commentaires et en parcourant d’autres analyses, je m’aperçois que le sujet des bassines d’eau divise beaucoup, et on a du mal Ă  y voir clair. Sont-elles vraiment bĂ©nĂ©fiques ? ReprĂ©sentent-elles une vraie solution face aux sĂ©cheresses estivales ? Ou bien sont-elles une rĂ©elle menace pour la biodiversitĂ© ? Beaucoup de questions sont soulevĂ©es, d’informations sont partagĂ©es, mais il y a toujours des difficultĂ©s Ă  tout rassembler et Ă  tout voir… on est un peu dans un chaos informationnel. L’idĂ©e du sujet me vient alors : pourquoi ne pas faire un format “Pour ou contre les bassines d’eau” (sans ĂŞtre autant que ça binaire), afin de rassembler et de confronter dans un mĂŞme article, donc de manière plus dĂ©taillĂ©e que dans un thread, les arguments des opposants et ceux des dĂ©fenseurs des bassines, de manière plus Ă©quilibrĂ©e. Je me lance alors dans mes recherches en essayant d’être le plus exhaustif possible (ce travail sera publiĂ© prochainement). 

Le soir-même, Thomas m’envoie un nouveau thread, posté en réponse au thread de Terre à Terre, à 18h37. Son auteur, @factsory, spécialisé dans les questions de climat et de biodiversité, critique le côté trop “idéologique” du thread de Terre à Terre, mais aussi le manque d’apports scientifiques à l’argumentaire. Je le lis, le compare au thread initial, et l’ajoute finalement aux sources mobilisées pour mon travail personnel.

🧶 Le jeudi 25, alors que j’ai terminĂ© mon travail sur les bassines (et que j’ai donc pu vĂ©ritablement me plonger dans le dĂ©bat, comprendre les diffĂ©rents arguments), je me demande alors s’il ne serait pas plus pertinent de partager aussi le thread de Factstory, Ă  la suite de celui de Terre Ă  Terre, afin justement d’avoir ce contrepoids, pour un sujet suscitant beaucoup d’échanges et de prises de position. C’est aussi ça le travail de Flint : permettre Ă  chacun de lire des opinions diffĂ©rentes du sien, dĂ©passer son biais de confirmation. 

đź’˘ Comme le format “Thread” est censĂ© ne mettre en avant qu’un seul thread, ici celui de Terre Ă  Terre choisi en premier, je dĂ©cide de placer celui de Factstory Ă  la fin, dans un encadrĂ©, seulement sous forme d’un lien hypertexte. Mais donc beaucoup moins visible que le premier, car placĂ© Ă  la toute fin et pas dĂ©veloppĂ©. C’est d’ailleurs le sentiment de Dominique Lefebvre, abonnĂ© de Flint. Il nous a contactĂ© vendredi midi, par mail, en nous faisant part de son ressenti face Ă  ce thread. Il regrette lui aussi, Ă  raison, le manque d’équilibre dans notre publication, le fait qu’une vision du sujet soit (beaucoup) plus visible que l’autre et que celle-ci occulte en plus des arguments “essentiels”. 

Cette remarque m’a assez touchĂ©, puisque partager ce second thread Ă©tait justement censĂ© Ă©viter ce genre de retour, sur notre manque de “partialité”. Avec le recul, je pense que j’aurais pu mieux prĂ©senter les deux thèses sur un pied d’égalité… J’aurais par exemple pu adapter le format, et partager les deux threads l’un après l’autre, comme une sorte de dĂ©bat, ou faire un sommaire indiquant qu’il y avait sur la page, deux thread aux opinions diffĂ©rentes. En revanche, Ă  Flint, ce mail nous a aussi montrĂ© Ă  quel point notre communautĂ© Ă©tait vigilante et surtout exigeante quant Ă  la qualitĂ© de l’information que nous lui envoyons. Ce qui m’a aussi poussĂ© Ă  Ă©crire ce billet. 

🧵 Ce sujet prĂ©cis des bassines est aussi le parfait exemple de comment s’enrichir des opinions qui diffèrent du nĂ´tre. Je vous fais un petit rĂ©cap chronologique qui permet d’illustrer tout cela. 

*Le 20 août, le thread initial de Terre à Terre est posté.
*Trois jours plus tard, le compte Factstory cite ce thread en reprenant les arguments de Terre Ă  Terre et en formulant ses critiques.
*Le 24 août, le thread de Terre à Terre est encore cité, cette fois par Jérémy Ragusa (@jragusa), géologue alpin. Moins critique, il apporte plutôt des éléments techniques et son expertise sur le sujet, pour le compléter.
*Le 25 août, la géographe Magali Reghezza publie elle aussi un thread, coécrit par l’hydrologue Florence Habet (dont Terre à Terre et Factstory ont cité les travaux dans leur thread respectif). Elles apportent surtout une approche sociale de l’eau et de son usage.
*Le 28 août, Magali Reghezza précise qu’elle a pu échanger avec Terre à Terre à ce sujet. Elle en a fait un second thread, où elle détaille les différences d’approches.
*Le mĂŞme jour, Terre Ă  Terre publie lui aussi un thread, dans lequel il revient sur les questions et critiques qu’il a reçu suite Ă  son tout premier thread, qui a vĂ©ritablement bien raisonnĂ© dans la communautĂ© scientifique et environnementale (1282 retweet, 3683 likes au 1er septembre). 

↪️ VoilĂ  un parfait exemple d’un Ă©change entre experts et citoyens, oĂą chacun peut dĂ©velopper son opinion et le confronter. Terre Ă  Terre a usĂ© de son esprit critique, en prenant en compte les nombreuses remarques formulĂ©es par des scientifiques, et en remettant en question son traitement. Exactement comme moi lorsque j’ai lu les nombreux commentaires sous son thread, et le mail de Dominique : j’ai remis en cause la prĂ©sentation de mon travail, qui, faite autrement, aurait sans doute Ă©vitĂ© ce reproche de “dĂ©sĂ©quilibre” de traitement. 

đź’ˇ Mais alors, quelle leçon pouvons-nous tirer de cette histoire ? Qu’une analyse mĂŞme argumentĂ©e et Ă©crite par un expert n’est pas exempte de biais et qu’il est toujours intĂ©ressant d’aller regarder ailleurs s’il n’y a pas une contradiction. Une parfaite  illustration de comment contrer notre biais de confirmation. En lisant les diffĂ©rents threads et avis d’experts citĂ©s ci-dessus, on a finalement un panorama assez complet de ce qu’il se dit au sujet des bassines d’eau.

As you know, Flint is free. How do we finance ourselves?
By offering a great service for companies: creating intelligent newsletters in a few minutes, automatically filled with quality content, to make employees or their community aware of the real trends that matter.
To request a 30-day free trial, you can go here! Recommendation is our main source of income.
Thank you thank you!



To read also...

Comment un “hack” de la loi sur la liberté de la presse a permis à un tribunal d’interdire les publications futures d’un média indépendant

Comment un “hack” de la loi sur la liberté de la presse a permis à un tribunal d’interdire les publications futures d’un média indépendant

By

 

Benoit Raphaël

Procrastination : c’est bien ou c’est mal ?

Procrastination : c’est bien ou c’est mal ?

By

 

Benoit Raphaël

Les bonnes sources d’info pour dĂ©battre du lancer de soupe Ă  la tomate contre un tableau de Van Gogh

Les bonnes sources d’info pour dĂ©battre du lancer de soupe Ă  la tomate contre un tableau de Van Gogh

By

 

Benoit Raphaël

See more articles
Flint